mercredi 22 juin 2011

En 4 temps 3 mouvements ...

Amis scribouilleurs, travaillez-vous plutôt en musique ou dans le silence complet ? J'avoue que cela n'a généralement que peu d'incidence pour moi, de la même manière que j'ai toujours été capable d'étudier avec un fond sonore parfois plus qu'envahissant (avec des résultats mitigés, certes).

Aucune préférence dans mes choix musicaux, même si je me souviens avoir beaucoup écouté de Clash, Cure, Smiths et Lush pendant certains passages de "17 ans et des poussières", normal puisqu'il y était question de la romance entre deux ados pendant les glorieuses nineties. Pas que les groupes cités soient parfaitement représentatifs de l'époque, non, mais tout du moins l'étaient-ils de mon état d'esprit d'alors : romantiques, fougueux, suintant la frustration et l'humour de survie.